19 juillet 2016 – Skye trail – Du Old Man of Storr à Portree

The Storr à Portree

Distance : 14 km
Ascension : 509m

Au réveil, changement radical de météo : quand j’ouvre la tente, je découvre un grand ciel bleu et un soleil éclatant ! Rien à voir avec la grisaille des jours précédents. Les températures vont avec la couleur du ciel : pantacourt et débardeur sont de rigueur. Voilà de quoi mettre un peu de baume au cœur : j’ai bien fait de repousser d’une journée la reprise de la marche.

Je descends au centre-ville pour prendre le bus jusqu’au Old Man of Storr. Arrivée là, il y a déjà pas mal de monde, l’endroit est vraiment très touristique. Je suis le chemin pour monter jusqu’au pied du vieillard. Je jette un coup d’œil derrière moi : enfin un horizon dégagé, enfin la vue sur la côte et sur les montagnes.

Un peu plus loin, le Old Man of Storr se dresse, fier, et domine tout le monde. Superbe !

Sur sa droite, le chemin continue jusqu’à une barrière.

C’est le chemin qui mène jusqu’au ridge, celui par lequel j’aurais dû arriver si les choses s’étaient déroulées comme prévu. Je le suis et je passe par-dessus la barrière pour aller voir un peu plus loin. Et là, je découvre la fin du ridge et cette incroyable vue sur la côte.

Tout ça me donne bien envie de revenir, rien que pour faire cette étape ! Il faudra juste que je tienne un peu plus compte du paramètre “météo” et que je prévois une bonne marge de sécurité !

Je remonte encore un peu le long de la falaise, pour dominer à mon tour le Old Man of Storr et profiter de la vue. Puis je redescends jusqu’à la route. C’est à partir de là que recommence vraiment le Skye trail. Je commence par suivre la route jusqu’à un arrêt de bus. Seul, au milieu de nulle part.

Là, je bifurque sur une petite route que je vais suivre jusqu’à la côte , côte que je vais alors suivre jusque Portree. Et à partir d’ici, quels paysages ! Qui plus est sous un ciel bleu incroyable et avec une vue complètement dégagée. Je peux admirer toutes les montagnes en face : un régal !

Ceci dit, malgré le soleil, le terrain reste on ne peut plus humide et spongieux par endroits. Je crois qu’il va vraiment falloir que je m’habitue à patauger dans l’eau dans ce pays.

Je monte en haut d’un mini-ridge et j’enchaine les petits sommets. De montées et descentes, la côte défile sous mes yeux.

Je prends quelques libertés dans l’itinéraire, je zig-zag, je flâne, je prends mon temps. 

Le soleil cogne pas mal. Je n’ai pas mis de crème solaire en partant et je sens bien que je vais vite le regretter ! Je sors le tube qui est presque vide. Je me badigeonne autant que je peux, en espérant qu’il ne soit pas trop tard. J’ai quand même peur de le payer en fin de journée…

En chemin, je croise pas mal de moutons…

… mais aussi deux mecs qui semblent faire également le Skye trail : visiblement, ils ont bivouaqué ici. Il faut dire que l’endroit est idéal !

J’avance encore un peu et je me pose plus loin, face à la mer, pour déjeuner. Je reprends la route assez vite car il me reste encore une peu de distance à parcourir. Je continue de suivre la côte et rapidement, j’aperçois Portree. Je quitte la côte pour couper mais je la récupère un peu plus loin. En bas, les parcs à saumon.

Le chemin m’amène devant un enclos. Je passe la barrière avant de faire demi-tour : je suis bien trop haut par rapport à la mer, ce n’est pas normal… Je redescends donc le long de l’enclos, au milieu des fougères et des chardons, dans une pente assez raide. Je ne vois guère de traces et pourtant, c’est bien ici que je dois passer. J’arrive dans un champ au bout duquel je retrouve le chemin côtier qui doit me mener jusque Portree. A partir d’ici, je commence à croiser quelques marcheurs. Il faut dire que la balade est facile et bien agréable, tout en offrant une jolie vue sur le port de Portree et ses maisons colorées.

Retour au camping où ma tente, qui a passé la journée en plein soleil, s’est transformée en sauna. J’ouvre tout en grand pour essayer d’avoir un peu de fraîcheur. Ensuite, la séance de douche sera le moment de constater les dégâts du soleil sur ma peau. J’ai gagné de belles marques rouges dont celles des chaussettes. La grande classe ! Une chose est sûre : ici les jours se suivent et ne se ressemblent pas : je n’aurai jamais cru prendre de tels coups de soleil hier encore. 

Ce soir à nouveau, check météo et étude de la carte pour l’étape de demain. Du coté du ciel, grisaille et humidité ont l’air de vouloir revenir… Coté carte, une grosse partie de l’étape suit une route. Ça risque de ne pas être drôle mais si la météo n’est pas de mon coté, ce n’est pas plus mal de rester sur le bitume.

Et qui dit beau temps, dit midges. Une poignée d’entre eux s’invitent pour le repas. Je sors le répulsif qui semble fonctionner : pas de piqûre et les bestioles me laissent vite tranquille. Voilà une bonne nouvelle, quand on sait combien ils peuvent être pénibles. La fin de journée se termine donc sur une bonne note.

Photos de la journée

Skye-trail-Etape-3-1
Skye-trail-Etape-3-2
Skye-trail-Etape-3-3
Skye-trail-Etape-3-4
Skye-trail-Etape-3-5
Skye-trail-Etape-3-6
Skye-trail-Etape-3-7
Skye-trail-Etape-3-8
Skye-trail-Etape-3-9
previous arrow
next arrow
Skye-trail-Etape-3-1
Skye-trail-Etape-3-2
Skye-trail-Etape-3-3
Skye-trail-Etape-3-4
Skye-trail-Etape-3-5
Skye-trail-Etape-3-6
Skye-trail-Etape-3-7
Skye-trail-Etape-3-8
Skye-trail-Etape-3-9
previous arrow
next arrow
Shadow

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *